Vous êtes ici

Lexique | Balades en Haute-Saône

Ce glossaire présente un ensemble de définitions pour répondre à vos éventuellement interrogations. Il est composé des deux thématiques : fluvial et équestre

Lexique fluvial 

  • Amont : Ce terme représente la partie haute de la rivière, soit du côté de sa source. 
  • Aval : Ce terme désigne la partie basse de la rivière, soit vers son embouchure. 
  • Avalant : Bateau navigant vers l'aval, c'est-à-dire qu'il descend un cours d'eau dans le sens du courant et se dirige vers son embouchure. Sur un canal, cela signifie que le bateau prend les écluses dans le sens descendant.
  • Babord : Côté gauche du bateau lorsqu'on regarde vers l'avant.
  • Bajoyer : Mur latéral d'une écluse
  • Battre en arrière : Cela signifie de mettre votre bateau en marche arrière pour l'arrêter. Cette manoeuvre est un système de freinage qui permettra à votre bateau de ralentir en cas de besoin et lors de vos manoeuvres (entrée et sortie d'écluses, approche d'un port...). 
  • Bief : Le bief est la partie de cours d'eau qui se situe entre deux écluses. 
  • Bief de partage : Ce bief est le point le plus haut du canal où la pente change de sens. Il se situe sur la ligne de partage des eaux.
  • Bitte d’amarrage (aussi appelée en Haute-Saône bollard) : Souvent en métal. Cette pièce cylindrique, scellée dans une berge ou sur un quai, permet d’y amarrer à votre bateau. Tous nos quais et pontons sont équipés de bittes d'amarrage. Les cordes de votre bateau servent à l'attacher à ces bittes d'amarrages. Le jour de votre départ vous est donnée l'explication et la démonstration des noeuds pour vous y attacher. A bord de votre bateau se trouvent également un marteau et des piquets permettant de s'amarrer sur une berge en cas de nécessité.
  • Chemin de halage : C'est un chemin qui longe la rivière et qui était utilisé autrefois pour permettre aux animaux tels les chevaux de tirer les péniches. Depuis l'apparition des bateaux à vapeur puis à moteur, ces chemins furent délaissés pendant de nombreuses années et représentent aujourd'hui un précieux parcours de randonnée appréciable à pied, en vélo, à cheval... La Haute-Saône réalise la V50, très beau chemin de halage pour le plaisir des promenades. 
  • Chemin de navigation : C’est la zone navigable indiquée sur les cartes que vous devez suivre scrupuleusement pour éviter tout danger : rocher, ensablement, piquets… Pour nos rivières sauvages, il sera toujours conseillé de naviguer en milieu de rivière, où se trouvera la plus grande profondeur en eau mais il peut être matérialisé par des balises.
  • Etiage : On appelle étiage le niveau le plus bas d'un cours d'eau. 
  • Gaffe : Cette longue perche munie d'un crochet à son extrémité, manoeuvrée à la main, qui sert à écarter le bateau des ouvrages ou des obstacles lors des manœuvres.
  • Hauteur libre : C'est la hauteur disponible entre le niveau de l'eau et la partie la plus basse d'une structure tel un pont.
  • Liston : C'est une bande de caoutchouc ou de bois qui fait le tour de la coque du bateau pour la protéger. Toutes les bateaux sont équipés de liston (souvent un seul, deux ou même trois sur certains modèles) auquel vient se rajouter la protection supplémentaire des pare-battages.
  • Montant : Bateau navigant vers l'amont, c'est-à-dire qu'il remonte un cours d'eau dans le sens contraire du courant, se dirigeant vers sa source. Sur un canal, cela signifie que le bateau prend les écluses dans le sens montant (comme un escalier). 
  • Mouillage : C'est la profondeur d'une voie d'eau. 
  • Mur de chutte : Le mur de chute est une marche située à l’aval immédiat de la porte amont d’une écluse auquel il faut faire très attention car vous risquez d’y poser le bateau.
  • Pare-battage : Les pare-battages sont des ballons gonflés à l'air et servent à protéger votre péniche plaisance lors de chocs ou de frottements. Installés sur toute la partie basse de la coque, ils doivent être impérativement laissés à leur place pendant toute la durée de votre croisière.
  • Poupe : La poupe signifie la partie arrière de votre bateau.
  • Proue : La proue représente la partie avant de votre bateau.
  • Sas : Le sas est la partie intérieure de l'écluse située entre les portes amont et aval. Nous vous conseillons si vous êtes seul dans l'écluse de rester dans la 1ère partie du sas, c'est-à-dire dès le passage des premières portes. Ceci vous permettra d'avoir plus de facilité pour maintenir votre bateau. Si un bateau vous suit, avancez en laissant toujours le plus d’espace possible avec les portes et maintenez alors plus fermement les cordes pendant l'ouverture des vantelles car il risque d'y avoir un peu de remous et de courant.
  • Sassement : C'est le passage d'un bateau dans une écluse ; le temps de passage du bateau dépend de la hauteur de chute ainsi que de la taille de l'écluse. En général, il faut compter un quart d'heure environ par sassement. La hauteur de l'écluse en moyenne sur nos rivières représente 2 m.
  • Taquet : Le taquet est une pièce métallique sur votre bateau où vous pourrez attacher une amarre. 
  • Tiran d’air : Il représente la partie de votre bateau qui se trouve au-dessus de l'eau. Plus le volume au-dessus de l'eau est important, plus votre bateau offre une grande prise au vent. Prenez donc toujours ceci en considération pour vos manœuvres. 
  • Tiran d’eau : C'est la distance verticale entre la partie la plus basse de la quille et la ligne de flottaison.
  • Trématage : Ce terme désigne l'action de dépasser ou de doubler un bateau faisant route.
  • Tribord : Côté droit du bateau lorsqu'on regarde vers l'avant.

 

 

Lexique équestre

 

  • Allure : manière, vitesse de se déplacer, de se porter vers l’avant. Le cheval dispose de trois allures de base : le pas, le trot et le galop. On dit d’un cheval qu’il a de belles allures lorsqu’il se déplace avec souplesse et amplitude.
  • Assiette : qualité du cavalier pour rester en selle, maître de son équilibre. L’assiette nécessite une souplesse des reins permettant de suivre les mouvements du cheval dans ses différentes allures. On dit d’un bon cavalier qu'il a une bonne assiette. 
  • Balzane : zone de poils blancs (en dessous la peau est rose), située en partie inférieure des membres des équidés. 
  • Bardot : produit issu du croisement entre un cheval et une ânesse. Les hybrides sont stériles.
  • Baudet : désigne un âne reproducteur, quelle que soit sa race.
  • Boiter : se déplacer en accusant par un mouvement et provoquant (ce qui rend décelable cette anomalie) une irrégularité dans l’allure considérée. Le cheval soulage le membre lésé en s’appuyant peu sur celui-ci
  • Box : logement individuel couvert, pour un cheval. Dans une écurie, on compte plusieurs boxes. Ce logement est d’environ de 3 m x 3 m.
  • Bride (lico ou licou) : équipement en cuir le plus souvent, associant des lanières, ajustables, que l’on place sur la tête du cheval et supportant des éléments en acier placés dans la bouche du cheval (leur fonction est de diriger et d’indiquer avec précision des commandements de direction notamment au cheval, par l’intermédiaire des rênes 
  • Carte d’immatriculation : carte recto-verso, éditée au nom du propriétaire du cheval. La carte d’immatriculation comporte le même numéro matricule unique (numéro SIRE) que le document d’accompagnement, le nom de l’équidé, le nom du ou des propriétaires enregistrés. 
  • Carrière : espace d’évolution, en extérieur, utilisé pour le travail du cheval au quotidien ou pour des compétitions de dressage, de saut d’obstacles
  • Cheval de sang : cheval dont la morphologie générale est assez légère, ce qui permet son utilisation sous la selle en priorité, c'est-à-dire monté par un cavalier.
  • Cheval de trait : cheval dont la morphologie est assez massive, puissante, ce qui orientait autrefois son utilisation dans le domaine agraire.
  • Débourrage : étapes d’éducation d’un cheval qui visent à l’acceptation des ordres de l’homme, avec la perspective d’être utilisé sous la selle ou à l’attelage 
  • Equidés : mammifères herbivores, ongulés, du genre equus. Leurs membres se terminent par un seul doigt, dont le sabot n’est pas divisé (ce sont des périssodactyles).
  • Equin : adjectif qui précise l’appartenance spécifique, la relation avec le cheval en général.
  • Etalon : chez les équidés, mâle entier qui est destiné à la reproduction. 
  • Etalonnier : homme expérimenté qui manipule les étalons pour la reproduction. Il conduit le mâle (l’étalon) à la jument pour la saillie. L’étalonnier peut en plus être inséminateur. 
  • Ferrure : pour préserver l’intégrité du sabot, l’anatomie du pied et ses fonctions physiologiques, il peut être nécessaire de ferrer un équidé. Le ferrage est l’action réalisée par le maréchal-ferrant posant des fers sous les sabots des chevaux
  • Garrot : partie du corps du cheval située à la verticale des membres antérieurs et formant une masse plus ou moins marquée. Devant lui se trouve l’encolure, derrière lui le dos du cheval. Il est nécessaire de protéger le garrot qui est une zone sensible (peu enveloppée). Ainsi, il faudra utiliser une selle ne le blessant pas et un tapis de selle. 
  • Haras: lieu d’élevage des équidés et notamment de rassemblement des femelles, les poulinières
  • Hippique : l’hippisme est l’ensemble des sports pratiqués, associant un cheval à l’homme.
  • Hongre : cheval qui a été castré, l’écartant définitivement du circuit de la reproduction. La castration induit une modification comportementale du cheval : il est plus calme. 
  • Jument poulinière : femelle du cheval qui a déjà mis-bas. Une femelle qui n’a jamais été saillie est appelée maiden. 
  • Lice : clôtures, barrières spécifiques aux hippodromes, utilisées pour délimiter la piste réservée aux chevaux de selle accessible aux spectateurs. 
  • Livre généalogique (« stud-book ») : Livre regroupant toute la généalogie d’une race. 
  • Manège : espace couvert, souvent rectangulaire, dont le sol est souple (en sable ou en géotextile), permettant aux cavaliers de travailler un cheval, de recevoir ou de donner des leçons d’équitation. 
  • Mulet : les croisements associant un âne et une jument donnent naissance à un mulet ou une mule. Ces hybrides sont stériles. 
  • Paddock : espace extérieur, limité par des clôtures, au sol en sable ou en herbe, permettant à un cheval d’y être laissé en liberté. 
  • Palefrenier : personne qui a en charge les soins quotidiens des chevaux. Distribution de la nourriture, pansage, soins vétérinaire de base…Il entretient les lieux de vie des chevaux (écuries, manège …) mais aussi le matériel qui est utilisé pour les monter ou les atteler (harnachements, selles
  • Pansage : ensemble des actions qui ont pour objectif d’entretenir un cheval, de faire sa toilette. Le brossage de tout le corps, le curage et graissage des pieds font partie de ces actions qui doivent être quotidiennes
  • Poney : équidé dont la taille ne dépasse pas 1,48 m au garrot. La femelle s’appelle ponette. 
  • Pouliche : chez les équidés, jeune femelle de la naissance à ses 4 ans environ. Une pouliche n’a pas encore reproduit.
  • Race : groupe d’animaux qui présentent des similitudes morphologiques ayant abouti à un profil d’utilisation et permettant de les classer en familles
  • Reprise : « chorégraphie » réalisée par un cavalier avec sa monture dans le cadre d’une compétition de dressage, où les figures et/ou les tracés sont imposés. 
  • Saillie : accouplement des animaux en vue de leur reproduction. On emploie aussi le terme « monte ». 
  • Sevrage : moment (vers 7 mois) où l’on sépare le poulain de sa mère. A cette période, il n’a plus besoin d’être allaité pour se nourrir.
  • SIRE : Système d’Informations Relatif aux Equidés. 
  • Standard : dans une race donnée, caractéristiques, déterminées par le stud-book, précisant les critères morphologiques attendus et évoquant un type d’utilisation dominant. 
  • Suitée : jument qui élève son poulain, qui l’allaite. 
  • Vénerie : art de la pratique de la chasse à courre où l’animal est poursuivi par des chiens ameutés. On distingue la grande et la petite vénerie, la première nécessitant des chevaux pour suivre l’évolution de la chasse en forêt.
  • Voltige : discipline équestre, lors de laquelle, le voltigeur exécute des acrobaties sur le dos d’un cheval, maintenu sur le cercle au galop par un longeur. 
  • Yearling : poulain âgé de plus d’un an. Ce terme est spécifiquement utilisé dans la race pur-sanganglais.